La Fée Mélusine

Publié le par Davis

Il était une fois un jeune seigneur nommé Raimondin qui errait en forêt, assez désespéré. Car lors d'une chasse au sanglier, il avait par accident tué son oncle, un brave homme qui l'avait élevé. Son humeur n'était guère joyeuse et il chevauchait sans penser à rien dans la forêt de Coulombiers, près de Poitiers, quand tout à coup, il entendit une voix merveilleuse non loin de là. Il se dirigea vers cette voix et se trouva bientôt en face à une belle jeune fille qui chantait près d'une fontaine, ses longs cheveux blonds répandus sur les épaules, son regard bleu admirant son joli reflet dans l'eau.


Melusine
C'est ainsi que Raimondin vit pour la première fois la belle Mélusine, près de la Fontaine enchantée, qu'on appelle aussi Fontaine de la Soif. Elle était fée et elle lui sourit. Aussitôt, Raimondin tomba sous le charme et demanda à la belle ce qu'il pouvait faire pour lui plaire.

Mélusine répondit :

- Je peux t'obtenir gloire, honneurs et richesses. Je suis la personne au monde qui peut le mieux te procurer cela, juste après Dieu évidemment. Je peux même faire que le malheur te quitte.

- Comment cela ? objecta Raimondin. Je ne demande qu'à vous servir et c'est vous qui me proposez gloire et fortune ? Je suis à vos pieds pour accomplir tous vos souhaits, belle dame...
Et en effet, Raimondin, le regard adorateur, se précipita aux pieds de Mélusine.

- Accepterais-tu de m'épouser pour avoir tout cela ? demanda Mélusine.

Raimondin lui proposa sa main et son domaine avec enthousiasme.

- Mais attention, lui dit la belle Mélusine. Si nous nous marions, tu dois prendre un engagement.

- Tout ce que vous voudrez, belle dame !

- Il faut que jamais tu ne cherches à me voir le samedi, ni que tu tentes de savoir ce que je fais ce jour-là.
 
- Voilà une bien petite contrainte et je suis heureux d'y souscrire par amour pour vous dit Raimondin. Jamais donc je ne chercherai à savoir ce que vous faites le samedi, ni tenterai de vous voir ce jour-là.

- Ton domaine sera le plus beau et le plus riche de la contrée. Tu seras honoré et respecté partout. Mais attention, je te le redis, si tu me trahis, ton lignage connaître la déchéance et sera poursuivi par le malheur.

- Comment pourrais-je faire une chose aussi vile ? demanda Raimondin. Sans nul doute je serait fidèle à vous et à ma parole.

Elle lui offrit deux bagues aux vertus magiques et s'engagea à faire son bien et sa fortune.
Le mariage eut lieu quelques jours plus tard.

Pendant de nombreuses années, Raimondin et Mélusine vécurent une union sans nuage. Mélusine fit construire pour son mari un merveilleux château de pierre blanche, doté de sculptures, de tourelles, de flèche, d'arches, une véritable dentelle de pierre. C'est le célèbre château de Lusignang. Le domaine était riche et tout le monde aimait beaucoup la jeune dame, qui faisait le bonheur du seigneur et de sa région.
Rapidement, la famille s'agrandit et Mélusine donne le jour à dix enfants, tous des garçons.

Baby Fantasy
Un samedi, cependant, Raimondin reçut la visite de son frère le comte de Forez lequel demanda perfidement à voir Mélusine.

- C'est impossible, répondit Raimondin. Le samedi est le jour où nul ne peut la voir.

Le comte de Forez se mit à ricaner :

- Mon pauvre frère, ne sais-tu pas que tu es la risée de tout le pays ? Mélusine ne veut pas que tu la déranges le samedi parce que c'est le jour où elle reçoit d'autres hommes que toi...

Raimondin n'avait jamais pensé que sa belle et sage épouse puisse être infidèle. Aux paroles fielleuses de son frère, son sang ne fit qu'un tour. Dévoré de jalousie, il se dit qu'il devait absolument savoir de quoi il retournait. Il dirigea ses pas vers la grande salle que Mélusine réservait à sa retraite hebdomadaire et, de la pointe de son poignard, fit un petit trou dans le bois de la porte pour y coller l'oeil. Le spectacle qu'il vit le laissa hébété : au milieu de la pièce, Mélusine avait fait creuser un grand bassin recouvert de marbre clair et elle s'y baignait en chantant et en peignant ses longs cheveux. Dans son plaisir du bain, elle éclaboussait de l'eau partout, sans se soucier des gouttes qui volaient jusqu'aux poutres. Et si elle éclaboussait, ce n'était pas avec ses jambes qui battaient l'eau, mais avec une énorme queue écailleuse, une queue de serpent, une queue de dragon !

Melusine
Bouleversé, Raimondin reboucha le trou de la porte avec un peu de cire et tâcha de faire comme si de rien n'était. Mais Mélusine, elle, savait bien qu'elle avait été vue. Rien n'était plus pareil pour le couple formé par le seigneur de Lusignan et la fée merveilleuse à queue de serpent.
À la première occasion, Raimondin, fort énervé contre Mélusine, la traita en public de femme serpentine. Aussitôt, celle-ci poussa un grand cri :

- Ah, malgré votre promesse, vous m'avez trahie !

Et, par un étrange prodige, elle quitta la pièce en s'envolant par la fenêtre, ses jambes se transformant aussitôt en une longue queue écailleuse. Elle tourna quelque temps autour du château en se lamentant à cris déchirants, au point que tous les témoins ej pleurèrent de tristesse et d'émotion.
Plus elle volait, plus un bruit terrifiant s'élevait, comme un coup de tonnerre, un air de tempête, un souffle d'ouragan. Tout la région en fut pétrifiée. Puis la fée disparut au loin dans un bruit de sanglots lugubres. Raimondin eut beau crier dans sa direction qu'il s'excusait, regrettait et ne la trahirait plus, rien n'y fit. Elle disparut à tout jamais.
Le seigneur de Lusignang, inconsolable, choisit de terminer sa vie dans une abbaye. Quant à Mélusine, elle apparaît encore certaines nuit sans lune, errant et hurlant autour des tours de Lusignan. Certains affirment qu'elle appelle ainsi ses enfants.

(récit tiré de l'Encyclopédie du fantastique et de l'étrange)

Publié dans Récits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie 20/07/2010 17:52


Dites donc, pas mal votre site! Il compile bien les diverses entités de la mythologies avec d'excelentes illustrations. Le récit sur la fée mélusine est particulièrement bien rédigé et intéressant.


Davis 24/01/2012 22:02



Je vous remercie pour votre commentaire. J'essaie de faire au mieux prochainement je devrai rajouter plusieurs
articles et récits. J'espère qu'ils vous plairont.


Salutations.