L'Hydre

Publié le par Davis

Se retrouver nez à nez avec une terrifiante créature à neuf têtes... voilà ce que risquaient les malheureux qui s'aventuraient au coeur des terres marécageuses de la cité de Lerne, dans la Grèce antique.

Hydre
Ce monstre fut élevée par la déesse Héra, tout près de la source de la rivière Amylose, dans la cité de Lerne, située dans la péninsule d'Argolide. Adulte, elle rôdait dans les nombreux marécages qui entouraient la cité. Avec ses neuf têtes, son haleine toxique et sa taille gigantesque l'hydre terrorisait les populations et les empêchait de puiser l'eau de la source Amymoné et du lac de Lerne. Quiconque l'approchait de trop près risquait de mourir asphyxié par les relents toxiques de son haleine. Quant à son venin, il était redoutablement efficace. La créature s'en prenait aussi aux troupeaux et détruisait les récoltes. Femmes, vieillard, enfants... tous craignaient la fureur du monstre et ses attaques mortelles que personne semblait capable de repousser.


Hydre
Invincible, l'hydre ? La ruse d'un seul homme, Héraclès (Hercule chez les Romains), eut pourtant raison d'elle. Ce fut l'un des douze travaux qu'il accomplit.

Hercules
La légende de Héraclès contre l'Hydre :

Déterminé à débarrasser les citoyens de Lerne de l'horrible monstre, Héraclès attaqua, recouvert d'une peau de lion afin de se protéger des morsures. Retenant son souffle pour ne pas respirer les vapeurs pestilentielles qu'exhalaient les gueules de la bête, il trancha dans le vif avec son glaive. Une première tête roula au sol. Mais deux autres la remplacèrent immédiatement. Bientôt dépassé par la puissance décuplée de la bête, Héraclès appela son neveu lolaos à la rescousse. Lequel accourut, une torche à la main. Chaque fois qu'Héraclès coupait une tête, il ordonnait à lolaos de cautériser le cou du monstre, de sorte qu'aucune autre ne pût repousser. Il ne resta bientôt plus qu'une seule : la plus grosse, réputée immortelle. D'un coup de glaive, le héros trancha le cou de l'hydre et enterra sa tête, encore toute sifflante, sous un énorme rocher.

Hydre
Actuellement on utilise le terme hydre au sens figuré pour parler d'un problème pour lequel chaque solution présente un problème supplémentaire, ou pour un phénomène difficile à enrayer.

Publié dans Légendes & Mythes

Commenter cet article