Cyclope

Publié le par Davis

Un oeil unique et menaçant, enfoncé sur un visage couronné d'une chevelure hirsute. Pas de doute, il s'agit bien d'un cyclope. Ces géants d'une grande cruauté pouvaient, d'une seule pichenette, réduire en bouillie n'importe quel être humain.

Cyclope
Dans la mythologie grecque, Stéropès, Brontès et Argès apparaissent dès le commencement du monde. Fils de Gaïa (Terre) et d'Ouranos (Ciel), ils constituent la première génération de la longue lignée des Cyclopes. Ce sont eux qui on inventé la foudre pour la donner à Zeus. Les derniers cyclopes, les pasteurs, étaient loin d'être si rusés. De vraies brutes, grognant et beuglant, qui vivaient comme des misérables au fin fond de leurs grottes miteuses ! Quand ils n'étaient pas occupés à surveiller leurs troupeaux, ils tuaient le temps en s'attaquant aux intrus qui atteignaient les funestes rivages de leur île (la Sicile). Polyphème était le plus redoutable d'entre eux. Lorsque Ulysse et ses compagnons pénétrèrent dans sa grotte, Polyphème les surprit et les retint prisonniers. Chaque jour, il attrapait deux bonshommes, leur fracassait le crâne... et les avalait tout rond ! Mais Ulysse était malin : il échafauda un plan pour se tirer de ce mauvais pas.

Cyclope

La légende de Ulysse et le Cyclope

Ulysse attendit patiemment que le cyclope s'endorme. Il prit une branche, l'affûta et la fit rougir sur des braises. C'est alors qu'il enfonça de toutes ses forces le pieu dans l'oeil terrifiant du cyclope. Il le tourna et le retourna pour le rendre aveugle. Ainsi, Ulysse et les survivants purent s'échapper. Le lendemain, ils se cachèrent sous le ventre des moutons que Polyphème laissa sortir pour qu'ils aillent paître. Le monstre n'y vit que du feu.

Cyclope

Publié dans Légendes & Mythes

Commenter cet article